De Sète à Besançon en passant par Compiègne, Dunkerque, Lyon ou encore Paris, voici le récit par la presse du très beau début d’année du Choeur de chambre Mélisme(s) !

L’Italienne à Alger de Rossini avec l’Ensemble Matheus au Théâtre des Champs Élysées

” Exclusivement masculin pour l’occasion, le chœur de chambre Mélisme(s) est lui aussi impeccable et fait preuve d’un bel engagement non seulement vocal mais aussi physique : les choristes n’hésitent pas à ponctuer leurs interventions de gestes expressifs à l’adresse des personnages, participant ainsi de la théâtralité de la soirée, une théâtralité qui se manifeste également dans des jeux de scène certes limités pour cette version de concert mais efficaces et souvent fort drôles.”
Bachtrach – Stéphane Lelièvre, 12 janvier 2020

” Le Chœur de chambre Mélisme(s), qui séduit par son homogénéité et la qualité de ses nuances”.
Forum Opéra – Claire-Marie Caussin | sam 11 Janvier 2020 

” Toutes les énergies convergent vers une gaîté revigorante, les hommes du chœur Mélisme(s), […] prennent également part à l’action théâtrale avec bonheur.  […]  les seize hommes du chœur de chambre Mélisme(s) marient leurs voix dans un ensemble cohérent tout en prenant part activement à l’action.”
Olyrix – Frédérique Epin, 14 janvier 2020



La Petite Messe Solennelle de Rossini (mise en scène de Jos Houben et Emily Wilson)

” Plongé profondément dans la musique de Rossini merveilleusement interprétée, l’on suit une humanité soumise à un destin et qui le vit et qui le chante avec intensité. Avec un chœur puissant (chœur Mélisme(s) et des voix d’une immense qualité (Estelle Béreau, Ronan Airault…) […] Un joyau pur.’
Toute la Culture –  Yaël Hirsch, 10 janvier 2020 

“C’est cet équilibre subtil entre sérieux et sourire […] qui fait tout le charme de cette Petite Messe Solennelle”
Le rendez-vous Culture de RFI – Carmen Lunsmann – 24 janvier 2020

“Un univers qui rappelle Charlie Chaplin, Jacques Tati et les Deschiens”
Radio – Classique – Le journal du Classique 11 janvier 2020

“Le choeur Mélisme(s) et son chef Gildas Pungier, instigateur du projet, sont d’une justesse impressionnante”
Classica – Romaric Gergorin, 24 jamvier 2020

 



Juditha Triumphans de Vivaldi au Théâtre des Champs Élysées avec l’Ensemble Matheus

“Le choeur de chambre Mélisme (s) est quant à lui dans une forme éblouissante, laissant une empreinte d’émotions à chacune de ses interventions. Il y a à l’évidence tant dans la distribution que dans la direction une vie en ébullition.”
Forum Opéra –  Brigitte Maroillat, 11 février 2020

“Un choeur merveilleux dès les premières notes (et jusqu’aux dernières)” 
Toute la Culture –  Yaël Hirsch, 12 février 2020

“Le chœur de chambre Mélisme(s) renforce encore la puissance féminine avec une élégance plurielle de phrasés : pour chanter aussi bien des soldats assyriens, des serviteurs à la table d’Holopherne, des vierges de Béthulie, des dîneurs d’Holopherne et des vierges de Sion”.
Olyrix – Agostino Trotta, 13 février 2020

” Le chœur Mélisme(s) trouve la couleur juste et la précision nécessaires à la puissance des interventions des armées assyriennes ou du peuple juif.”
Resmusica – Steeve Boscardin, 14 février 2020 

” Le chœur Mélisme(s) fait preuve d’une précision remarquable à chacune de ses interventions, que ce soit lorsqu’il incarne les belliqueux soldats assyriens ou les des vierges terrifiées de Béthulie.”
(Traduit de l’anglais) – Bachtrach – Laura Servidei, 13 février 2020